Un monde dirigé par les réseaux sociaux

Un monde dirigé par les réseaux sociaux

Nous vivons aujourd’hui dans une société où les réseaux sociaux ont prit une place très importante dans la vie, en particulier dans celle des jeunes. Ce nouveau mode de vie peut avoir des impacts négatifs sur leur vie sociale. En effet, les jeunes passent une grande partie de leur temps sur ces derniers et se coupent du reste du monde, ils ne voient plus leurs amis et se sentent déconnectés lorsqu’ils ne sont pas sur ceux-ci.

images réseau sociauxEcrit sur le logo du réseau social Twitter, nous pouvons voir la phrase «Talk but don’t actually say anything» que l’on peut interpréter par «Parler pour ne rien dire». En effet sur ce réseau social beaucoup de choses sont dites, tellement que l’on ne peut plus démêler le vrai du faux. Ces fausses informations nous montre la naïveté des gens qui les écrivent mais notamment de ceux qui les lisent et qui les partagent. Cet effet de partage et de multiplication de fausses informations induit en erreur et peut créer des conflits. L’auteur de ce graff est Above et il est situé au Danemark, plus précisément à Copenhague.

street-art-mr-thoms-800xSur ce graff réalisé par Mister Thoms à Ferentino en Italie, nous pouvons voir un homme dont la vue est restreinte par deux panneaux disposés de chaque coté de son visage, portants le logo de Facebook, et, devant ces yeux, nous voyons le symbole de la notion j’aime, utilisé sur les photos, vidéos… Cela nous montre que beaucoup de personnes ne voient plus que par les réseaux sociaux et sont déconnectés de la réalité. Nous pouvons également apercevoir des menottes sur ses poignées entourés de «like», pour nous faire comprendre que ses mains ne sont plus utilisées que pour aimer des statuts.

images (2)Ce graff réalisé par Vancouver dans le parc Stanley au Canada nous montre que le problème des réseaux sociaux touche également des enfants, car, on peut le voir ce garçon paraît très jeune. On le voit pleurer, tenant un téléphone dans la main avec au dessus de lui, les notifications d’Instagram, toutes à 0, ce qui cause sa tristesse. Ce graff montre que les réseaux sociaux n’apporte pas forcément d’amis mais qu’il peut en faire perdre dans la réalité, car, on le voit bien, l’enfant est seul.

Compétences

Posté le

mars 23, 2016

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *