Rome et le Vatican

Après maintes discussions, nous avons finalement opté pour Rome. Il est vrai que nous avons longtemps hésité avec Rio mais Matt ne voulait pas que  « le choc de température soit trop important. » Quelle chochotte je vous jure ! Bref, nous sommes donc dans le taxi qui nous ramène de l’aéroport, après 9h15 de vol. Amy s’est occupée de tous les petits détails comme de nous faire affréter une Fiat 500 à l’aéroport. Avec toutes nos valises ce n’était peut-être pas une bonne idée. Le coffre est tellement petit que je me retrouve piégée à l’arrière entourée de la moitié des bagages. Après environ 1h coincée derrière la vitre, nous arrivons enfin à l’hôtel. Matt qui est déjà venu pour son travail s’est occupé de le réserver. C’est un des hôtels les plus réputés de Rome, L’Artemide. Comme ils sont deux, ils ont payé la majeure partie de la chambre et m’ont laissé la différence. La chambre est vraiment magnifique, on a une vue imprenable sur toute la ville. Après avoir posé nos affaires, la faim nous rattrape et nous partons manger. On choisit un petit restaurant de quartier avec de très bonnes pâtes, carbonara pour ma part. Amy prend une pizza Regina (un classique), et Matt une escalope milanaise. On ressort repus, et rentrons directement nous coucher.

Après un copieux petit-déjeuner, nous partons vers la Fontaine de Trevi. Quand on arrive, il y a une telle foule qu’on est obligé de se tenir par la bretelle des sacs pour ne pas se perdre. On décide de prendre un café un peu plus loin et d’y retourner ensuite, en espérant qu’il y aura moins de monde. En attendant, on se renseigne sur l’histoire de cette fontaine.

OK fontaine de T

Après notre café (pour Matt) et notre jus d’orange sanguine (pour Amy et moi), nous repartons vers la Fontaine, où cette fois il y a un peu moins de monde. Disons que l’on arrive à se faufiler jusqu’au bord. On prend des photos et Matt nous donne à chacune une pièce dans la main droite pour qu’on la jette dans la fontaine le dos tourné. C’est la coutume. Comme ça nous sommes assurés de retourner dans la « ville éternelle » ! Après s’être attardé devant l’architecture du monument, nous reprenons la voiture vers La Piazza Navona. La circulation en Italie est horrible ! Les gens qui klaxonnent comme des malades et t’insultent parce que ça ne va pas assez vite… Vous allez me dire que c’est partout, mais là ça bat quand même des records ! Heureusement (ou pas) Amy à la conduite de Sébastien Loeb ! Elle s’active et dépasse pas mal de voitures et de camions en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Nous trouvons une place de parking non loin de la Place Navone. Le quartier est très sympa, on emprunte une ruelle qui nous amène directement sur la place. On peut y voir deux grandes fontaines à chaque extrémité. Les groupes scolaires, les touristes et toutes sortent de personnes déambulent tout au long de cette place. On craque pour un super magasin de glace où on se prend une 4 boules tellement nous avons chaud. Elles sont excellentes. On s’installe sur le rebord de la fontaine et on commence à regarder les passants. On le fait tout le temps avec ma sœur dans notre patelin. On regarde principalement les grands-mères avec leur fichus et leur déambulateur traverser la route comme des tortues… Ici c’est plus passionnant, on cherche à savoir à quel couple appartiennent les enfants qui courent non loin, qui a des vues sur qui dans le même groupe d’amis, et qui déteste qui. C’est un de mes jeux préférés. J’ai soudain une pointe de nostalgie. Ma famille me manque. Je devrais peut-être envoyer une carte postale à ma sœur, elle rêve de venir habiter ici plus tard. J’ai dû rester un moment dans mes pensées parce que ma glace commence à fondre sur ma main ! Amy est morte de rire en me regardant me débattre avec ma serviette. Matt lui, regarde le guide.

 

OK place Navone

 

 

Après avoir jeté la serviette toute collante à la poubelle, nous avons donc repris la Fiat que Matt avait décapotée, et sommes partis en direction du Château Saint-Ange. Après avoir grimpé toutes les marches, nous sommes enfin arrivés sur le toit. La vue des environs était magnifique, on voyait très bien la place Saint-Pierre. Nous ne sommes pas restés très longtemps, car malgré le soleil, il y avait une petite brise.

OK château Saint Ange

 

Une fois redescendu, nous avons remonté l’avenue pour nous rendre sur la Place Saint-Pierre. Comme elle était bondée, nous avons dû attendre. Je décide de laisser Amy et Matt dans la file, car en arrivant j’ai repéré une boutique souvenir qui vendait des cartes postales. Je suis plutôt contente de moi, je trouve une super carte avec le Pape François qui lève le pouce ! Ma sœur va adorer ! Je paye et je retrouve mes compères qui attendent bien sagement quelques mètres plus loin que là où je les ai laissé tout à l’heure. J’arrive derrière eux et leur tapote sur l’épaule. Amy qui devait être concentrée sur la musique qu’elle écoutait a du faire un bond de 20 mètres. Matt lui s’est juste retourné et m’a regardé d’un air blasé. Comme j’en ai marre d’attendre je décide d’écrire la carte pour ma sœur. Je m’assois sur des marches non loin d’eux, et je cherche quelque chose qui va la faire rire. Une fois chose faite, je la range dans mon sac coincée dans la couverture de mon livre.

OK Saint Pierre

Nous sommes maintenant arrivés aux portiques de sécurité. Je déteste ça ! J’ai toujours l’impression que je vais être refoulée parce que j’ai oublié d’enlever un objet métallique de mon sac. Heureusement, ce n’est pas le cas. Dans le hall, les statues sont recouvertes de feuilles d’or, les murs sont faits de marbre. L’intérieur est encore plus merveilleux ! Cette basilique est extrêmement grande ! Nous nous baladons tranquillement et regardons les vitraux, les peintures et les statues. On se retrouve tout à coup pris dans un rassemblement de Chinois qui nous aveuglent avec leur flash d’appareil photo. On essaye de se frayer un chemin, on se croirait un peu dans le Roi Lion quand Scar tend un piège à Simba avec le troupeau de gnous. Bref, nous nous retrouvons je-ne-sais-comment dans la crypte, seulement nous sommes passés de trois, à deux. J’ai réussi à retrouver Amy, mais nous avons perdu Matt. Elle essaye de l’appeler, mais je me souviens qu’il a laissé son téléphone à l’hôtel parce qu’il était déchargé. Bien joué ! On décide d’attendre parmi les morts pour voir s’il arrive. Sympa les caveaux des papes ! Au bout de 10 minutes, nous décidons de remonter pour voir s’il est revenu à l’entrée. Et apparemment non… Soudain, j’ai une idée ! Je me dirige vers l’accueil et commence à parler, en anglais bien sûr, à une certaine « Mariella », dont le nom est écrit sur sa poitrine. Je suis en train de lui demander de passer une annonce afin de retrouver Matt, quand quelqu’un me tapote sur l’épaule. C’est lui !

« – Enfin ! On t’a retrouvé ! On s’est fait séparer par les Chinois.

– C’est plutôt moi qui vous ai retrouvé les filles ! S’exclame-t-il amusé.

– Oui, je pense vraiment à faire breveter un système pour attacher les lanières de sac à dos ENSEMBLE ! dit Amy amusée. Aller on y va ! »

Nous étions complètement épuisés, et avons donc repris le chemin de l’hôtel. Arrivé à ce petit coin de paradis, nous nous sommes baignés dans la piscine et avons commandé quelques cocktails. La soirée a vite passé, et nous sommes allés nous coucher tôt car la journée suivante promettait d’être chargée.

Après un bon petit-déjeuner, nous prenons la route en direction du Forum romain. La chance nous souriait, une place se libérait pile au moment où nous arrivions. Nous nous dirigeons vers les caisses et commençons à nous promener. Au bout d’une heure Amy a mal aux pieds, et nous décidons de nous asseoir sur un muret en haut de la colline du Capitole. La vue est incroyable, on peut voir tout le forum d’ici, notamment l’arc de Septime Sévère, le Temple de Vespasien, et la Basilique Julia. Amy, curieuse, ouvrit le guide.

OK forum

Une fois la matinée passée à crapahuter sur toutes les collines, nous sommes partis manger une délicieuse pizza. Nous l’avions bien méritée ! Nous avons continué l’après-midi par la visite du Colisée. C’était un endroit immense ! Mais les murs rendaient l’endroit légèrement étouffant. Une fois la visite terminée, nous avons fait quelques photos et Matt prit le guide pour la dernière fois.

 

OK Colisée

 

Demain je devais reprendre la route qui me mènerait jusqu’à chez moi. En effet, je rentrais un peu plus tôt que prévu, mais pas seule. Amy et Matt venaient avec moi. Ils voulaient découvrir mon univers, et je leur devais bien ça ! Quoi qu’il en soit ces quelques mois resteront gravés dans ma mémoire, comme tous les gens que j’ai rencontrés durant ce voyage.

Après tout, l’aventure continue, et qui peut prédire ce que l’avenir nous réserve ? Sûrement pas moi !

Compétences

Posté le

juin 23, 2015

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *