La Liberté de la presse : une évidence ?

La Liberté de la presse : une évidence ?

Même si pour nous, insouciants occidentaux vivant en démocratie, la question ne se pose plus, la liberté de la presse reste un enjeu majeur et une lutte permanente dans certains pays.

En effet, en France, entre 1789 et 1881 les lois ont évolué pour aboutir à la liberté presque totale des médias et des idées.

Aujourd’hui, en France, les journalistes peuvent pratiquer une forme d’auto censure et choisir de ne pas révéler certains scandales qui éclabousseraient trop l’état. On pourra citer le fait que l’existence de la fille du président Mitterrand était largement connue par les journalistes mais n’a jamais été révélée.

On peut opposer cette forme de pudeur journalistique avec la religion de la « Breaking news » américaine dont le principe est de faire dans le spectaculaire sans aucune forme de retenue. Rappelez-vous la violence des images lors de l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn, où les journalistes américains l’ont tout de suite présenté comme coupable sans respecter la présomption d’innocence.

Et maintenant intéressons-nous à la situation actuelle à l’échelle mondiale. Chaque année le site « Reporters sans frontières » publie une carte représentant le classement des pays en fonction de la liberté de la presse.

Si certains pays sont des exemples à suivre (Finlande, Pays-Bas, Norvège…) d’autres doivent faire des efforts.

Les USA (46ème), qui représentaient pourtant un idéal de démocratie et de liberté, perdent 13 places dans ce classement du fait de la chasse aux journalistes, militaires ou simples citoyens qui osent révéler à l’opinion publique des scandales ou des informations sensibles.

Le Brésil (111ème) est quant à lui un pays très dangereux pour les journalistes qui subissent les pressions de la Mafia dans un état où la corruption est monnaie courante.

A la fin de ce classement, on retrouve évidemment les régimes totalitaires ou en guerre (Chine, Syrie, Corée du Nord) et c’est donc l’Erythrée qui ferme cette marche macabre et est donc reconnu comme le pays respectant le moins la liberté de la presse. Félicitations !!!

Dans ces pays, la liberté de la presse (et même celle de s’exprimer librement) ne représentent qu’une utopie. En effet, tout journaliste ou blogueur osant élever la voix contre le régime en place est immédiatement arrêté et emprisonné sans possibilité de bénéficier d’un véritable procès.

La France fait bonne figure en se plaçant à la 39ème place.

Bien que cela puisse être dur à entendre, les situations évoluent constamment et c’est à nous, hommes et femmes vivant dans des endroits enviables, que revient le devoir de lutter contre toutes les formes de privation de liberté.

Si le sujet vous intéresse, le site « Reporters sans frontières » est une mine d’or intarissable sur ces sujets.

Sur ce, à la prochaine, amusez-vous, indignez-vous, et surtout, informez-vous.

Del-Azad Berberian

Compétences

Posté le

décembre 2, 2014

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *