Dans la peau d’une… Assistante de service social

,
Dans la peau d’une…  Assistante de service social

 

Afin d’être une assistante de service social, plus souvent appelée assistante sociale, il faut avoir un niveau bac+3. Nous touchons 1457 €/mois lorsque nous sommes débutantes.

Dans ce métier il faut avoir le sens du contact puisque nous conseillons les gens au niveau de la santé, du bien-être et surtout du social d’où mon nom professionnel. Il faut aussi être autonome puisque nous nous occupons de différentes enquêtes et il faut savoir gérer son temps. C’est aussi pour ces raisons que les femmes sont plus nombreuses (95%) car elles ont souvent plus le sens du contact que les hommes. Les femmes sont plus subtiles en général. Il faut tout autant être mature et avoir un équilibre personnel sinon comment pouvons-nous prendre du recul et conseiller les autres? De plus il faut être patient(e), optimiste et avoir une certaine force de conviction (être sûr de nous, de ce que l’on dit) pour convaincre les personnes que nous devons aider.

Claire assistante social 2

Mon métier consiste à trouver des solutions à de nombreux problèmes comme l’endettement, les violences conjugales, les enfants en danger, les demandes de logement, les conditions d’attribution du RMI (Revenu Minimum d’Insertion)… Après avoir fait des entretiens et avoir analysé la situation, je repère les solutions possibles afin d’aider les gens le mieux possible.

Comme je connais bien les organismes et les dispositifs d’aide sociale, j’informe les personnes de leurs droits. Au début il faut apprendre de nombreux noms d’organismes mais nous avons quelqu’un qui nous aide si nous n’y arrivons pas trop. Comme tout métier, il s’apprend au cours du temps.

Je les aide à remplir un dossier administratif ou je les oriente vers le service le plus pertinent. Par exemple la caisse d’allocations familiales, l’OPHLM (Organisme Public d’Habitations à Loyer Modéré) et le Pôle Emploi sont les services qui sont les plus utilisés. Vous vous demandez sûrement à quoi servent les entretiens?

Ils sont nécessaires car je peux voir les gens, regarder leur gestuelle (si vous êtes stressé, angoissés, triste) et voir leur état physique. Mais vous n’êtes pas obligé de venir nous voir, nous nous déplaçons aussi chez vous.

J’ai un travail administratif très important puisqu’il faut que je fasse le suivi du dossier, les comptes rendus d’enquêtes, les statistiques…

Je peux exercer ce métier au sein d’un conseil général, dans une mairie, dans un hôpital, en équipe ou encore en réseau. Et celui-ci est de plus en plus sollicité puisqu’il y a l’extension de la précarité (la possibilité d’assurer pleinement ses responsabilités et de bénéficier de leurs droits fondamentaux.), le vieillissement de la population, la complexité des dispositifs d’aide. Les gens ont besoin de plus en plus de nous, donc c’est un métier d’avenir.

Pour l’exercer il faut aussi avoir fait le diplôme d’État d’assistant de service social.

C’est un travail très dur psychologiquement, puisque nous écoutons toute la journée des personnes ayant des problèmes, donc nous pouvons être affecté mentalement voire faire des dépressions, mais nous pouvons aussi nous dire que nous avons de la chance. C’est un très beau métier social puisque nous rendons service et nous pouvons illuminer la vie de nombreuses personnes.

Claire Gutehrlé

Compétences

Posté le

mars 18, 2015

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *