Chapitre VII : Attrapé à son propre jeu.

Chapitre VII : Attrapé à son propre jeu.

…Les gendarmes emportent dans leur fourgon le patron. Marina est en état de choc le battement de son cœur s’entend tellement fort que j’ai l’impression qu’il va exploser !

Mais le plus important c’est qu’il soit enfin arrêté, les gendarment fouillent dans la cave et perquisitionnent les stupéfiants. Marina et moi retournons à la maison, je lui prépare à manger car elle a eu une montée de tension, elle tremble et elle a froid.

À la gendarmerie les gendarmes ont commencé à interroger le principal accusé. J’attends l’appel du commissaire afin d’aller avec Marina à la gendarmerie et de défendre ma cause.

Il est dix-huit heures quand le téléphone sonne, c’est le commissaire qui me dit que je dois venir directement. Nous nous empressons d’y aller d’une marche rapide afin de ne pas le faire patienter et d’en finir au plus avec cette histoire. Arrivées à la gendarmerie nous rentrons dans une salle avec le principal accusé. Le patron nie tous les faits au vu des questions posées et après deux jours en cellule il est poussé à bout et avoue les faits.

Marina et moi somme délivrées par ses aveux, tout de même il faut que Marina témoigne de ce qu’elle a vécu depuis des mois. Elle entre dans la salle d’interrogatoire et déroule toute son histoire, moi je suis derrière la vitre elle me voit pas mais j’en suis bouleversée, j’en apprends encore et encore. Après toutes les formalités signées, nous rentrons à la maison, enfin arrivées Marina s’écroule sur le canapé je m’affole pour la rejoindre et lui demander ce qu’il se passe elle est juste soulagée que toute cette histoire se termine…

Quelques jours plus tard le commissaire nous appelle pour nous donner rendez-vous au tribunal pour le jugement de monsieur Craque-Dure. Le jour-j est arrivé, Marina est stressée car elle ne sait pas comment elle va réagir face à son ancien patron. Nous arrivons au palais de justice et nous filons immédiatement dans la salle à dix heures, les juges arrivent, après le procès terminé les juges se retirent pour se concerter et délibérer. Trente minutes plus tard ils reviennent l’atmosphère est tendue, ils nous annoncent que monsieur Craque-Dure est condamné à 10 ans de prison, les faits sont trop graves déclarent-ils, c’est l’explosion de joie entre Marina et moi…

Compétences

Posté le

mai 18, 2016

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *