Chapitre 4 – Repli stratégique

Chapitre 4 – Repli stratégique

Après un réveil fort en émotions, je n’ai pas eu le temps de montrer mon respect envers les morts de cette horrible bataille que les ordres de Moscou sont arrivés « Moscou à Kopišča, repliez vous au plus vite vers la capitale ! »

Les ordres sont les ordres mais arriver à se replier sans se faire prendre par les Allemands fut un vrai défi que nous avons réussi sans problème.

Depuis notre échappatoire, nous avons marché en passant par les forêts afin de ne pas nous faire repérés par les troupes ennemies.

Passée la frontière Russe, nous nous sentions décimés mais pas encore vaincus.

C’est à Smolensk que nous avons reçu des ordres plus détaillés transférés depuis Moscou : Nous devions préparer la contre-attaque avec des alliés.

Mais nous ne savions pas encore qui étaient ces « alliés ».

Mon chemin c’est poursuivit auprès de mes camarades, les ordres étant de la plus haute importance, nous avons réussis à faire la route vers Moscou en moins de 3 jours.

Á mon arrivé, j’ai été accueilli par le Général Joukov en personne accompagnés d’un inconnu.

« Soldat Vesselov ? » me dit-il avec entrain.

Je lui répondit « Oui mon Général ! »

« Bien, je ne vais pas passer par 4 chemins. Le conseil veut vous nommé Capitaine de Bataillon pour avoir été le plus courageux des camarades. »

Je lui répondit avec tout l’honneur que je pouvait donné

« Merci mon Général ! »

C’est alors que le Général me fit la présentation du mystérieux homme à côté de lui « Je te présente le Directeur de la compagnie d’armement Kepler. »

L’homme me fixa et me dit «Appelé moi Shotlouf, comme tout le monde »

C’était un nom très étrange mais on devait l’accepté car cet homme avait une très forte influence sur le marché de la guerre.

« Moi et mon entreprise attendons l’entrée des États-Unis dans la guerre afin de pouvoir testé nos nouvelles armes capable de rivalisé largement à l’armée Nazie. » Dit l’homme au nom étrange.

Á ce moment, le Général me dit « Capitaine, vous pouvez maintenant disposer. Aller vous reposer et profité de vos temps libre avant de retournez sur le front. Vous en aurez biens besoins »

Je l’ai salué et je suis parti dans mes appartements.

Depuis ce jour, je n’ai plus revu l’homme au nom étrange mais j’ai ressenti une sensation étrange à son contact comme si une force inconnu me disait qu’il y aurais des malheurs à cause de lui …

Compétences

Posté le

mars 30, 2016

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *