Aurélie de Colonel Reyel

 

Être enceinte à 16 ans, ce n’est pas facile. Ce qui effraye le plus, c’est le regard et les jugements des gens. Mais surtout le regard des gens que l’on aime, c’est à dire de notre famille, de nos proches et du père de l’enfant. Dans ces moments-là, on espère un soutien mais ce n’est malheureusement pas toujours le cas. Avoir un gros ventre et se dire qu’à l’intérieur y loge un bébé devrait être l’une des plus belles choses du monde mais pour certaines filles malheureusement ce moment devient un cauchemar et peut être même le pire moment de leur vie.

C’est ce que raconte Colonel Reyel dans sa musique Aurélie qui raconte l’histoire d’une fille qui tombe enceinte à 16 ans et qui se nomme comme le titre l’indique Aurélie. Sauf que pour elle, sa grossesse est synonyme de calvaire et fut très compliquée car son copain l’a quittée et sa famille ne l’a pas soutenue. Cependant, une fois les moments de galère et le moment de la grossesse passés, les plus beaux moments sont à venir.

Colonel Reyel a écrit cette chanson afin de lutter contre le regard des gens, pour dire aux parents qu’il faut être présents dans ces moments douloureux, en gros, pour faire en sorte de changer les choses.

Aurélie n’a que 16 ans et elle attend un enfant, 
Ses amies et ses parents lui conseillent l’avortement. 
Elle n’est pas d’accord, elle voit les choses autrement. 

Dans ces premières paroles, les parents d’Aurélie ne sont pas d’accord avec le choix de leur fille car elle veut garder son bébé alors qu’ils veulent qu’elle avorte.

Oui, mais voilà 9 mois plus tard 

Il n’assume pas et se sauve comme un bâtard. 
Elle a découvert qu’en fait il est fêtard, 
Résultat elle se retrouve seule dans cette histoire 
Dans ces paroles, on apprend que son copain l’a laissée car au final il voulait seulement avoir une relation sexuelle et en aucun cas il n’était question d’amour pour lui.

Ce qui arrive malheureusement très souvent.

Oh, on a tous connu une fille dans le cas d’Aurélie 
Une pour qui grossesse est synonyme de délit 
Rejetée par ses amis mais surtout par sa famille 

Les parents d’Aurélie ne l’on pas soutenue mais on contraire, ils l’on laissée.

Mettre un enfant au monde ne devrait-pas être puni 
C’est la plus belle chose qui soit et si tu le nies 
C’est que tu n’as rien compris ! 

Compétences

Posté le

mai 12, 2015

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *