Amsterdam

Je m’étais endormi. Tout d’un coup, j’entends « Nous arrivons à la gare d’Amsterdam-Central dans 5 minutes ». Je rassemble mes affaires dans la minute qui suit et me prépare à sortir du compartiment. Quelques instants plus tard, nous arrivons à la gare. Celle-ci est orange et ressemble à un grand château. Le quai est rempli de monde, les voyageurs, serrés les uns contre les autres, attendent leur train impatiemment. Une fois le train arrêté, je descends et me voilà arrivé à Amsterdam ! Ça me fait une drôle de sensation de me dire que je ne suis plus chez moi et que je suis ici sans ma famille, sans personne que je connais. C’est la première fois que je voyage tout seul et en plus dans un autre pays que la France.

Le voyage m’a donné très soif et comme je n’ai apporté aucune bouteille d’eau avec moi, je décide d’aller m’acheter des provisions et de quoi boire. Voilà comment commence mon voyage. J’avais l’impression d’être une autre personne car tout ce que je faisais n’était pas habituel pour moi. D’abord il a fallu que je trouve un endroit où je pourrais poser ma tente et dormir. Cela n’a pas été très compliqué puisque toute une liste des campings non-loin d’Amsterdam était disponible à l’office de tourisme. J’ai pris le moins loin et bien sûr le moins cher : le camping Zeeburg. On m’a dit que c’est le camping le plus connu d’entre tous. Six euros cinquante par nuit pour une tente c’est raisonnable, on ne pouvait pas trouver mieux ! Le camping était situé sur une île au beau milieu de la nature, à 15 minutes d’Amsterdam.

Cela fait maintenant 2 semaines que je suis à Amsterdam, je vais pouvoir vous raconter tout ce que j’ai pu voir. Les habitants d’Amsterdam sont très sympathiques, ils se saluent tous même dans les transports publics et les magasins. Ils ne sont pas connus pour leur fierté, ils sont tous modestes. Ils sont honnêtes, sincères et très soucieux de l’environnement : par exemple il est totalement interdit de fumer dans les lieux publics. D’ailleurs l’un des plus célèbres symboles des Pays-Bas est une tulipe. Ce qui m’a frappé le plus dans cette ville c’est le nombre de cyclistes sur les routes. Près de chaque établissement public on peut voir des grands stationnements pour vélos, où il n’est pas si simple de trouver une place libre. Par contre voyager à travers les rues de la vieille ville sur un vélo peut être difficile car il n’y a pas toujours de pistes cyclables et il y a souvent beaucoup d’embouteillages sur les routes. À Amsterdam, le temps est imprévisible, j’ai remarqué que les touristes portent souvent un K-Way. Il faut savoir qu’Amsterdam est aussi appelée la Venise du Nord à cause de l’Amstel, fleuve qui traverse la ville.

De toutes les visites que j’ai pu faire dans la ville, j’en retiens quelques unes comme par exemple le fameux «Quartier des lanternes rouges» où, non seulement la nuit mais aussi pendant la journée, une atmosphère très spéciale règne dans le quartier. Ici on offre le sexe pour de l’argent et dans des fenêtres éclairées par la lumières rouge on peut voir des femmes de tous les âges et de toutes les nationalités. Mais il faut se méfier des pickpockets, surtout le week-end, quand il y a beaucoup de monde dans le quartier. En effet, ça m’est arrivé d’en voir et un soir alors que je me promenais dans le quartier un pickpocket m’a volé mon portefeuille. Je me suis tout de suite lancé à sa poursuite car si je perdais mon portefeuille je pouvais tout de suite dire adieu à la suite du voyage. Par chance un passant avait réussi à l’arrêter en me voyant courir après lui donc pour le remercier je l’ai invité à boire un café. Nous avons alors discuté pendant une heure au moins, je lui ai parlé de moi et de mon voyage et par sympathie il m’a invité à visiter le musée de cire de Madame Tussauds. Le musée est situé en plein cœur d’Amsterdam et il est plutôt imposant comme bâtiment. J’ai appris beaucoup sur l’histoire des Pays-Bas, en particulier sur l’histoire d’Amsterdam et j’ai pu voir de nombreuses célébrités européennes, athlètes et artistes sculptés dans la cire. D’ailleurs à côté de ce musée se trouvait le Palais Royal, un des plus grands bâtiments de la ville, utilisé par le Roi des Pays-Bas.

Cette première destination m’a fait découvrir un autre style de vie.

Compétences

Posté le

mai 18, 2016

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *