A la découverte de Florence dans les yeux de Laura

A la découverte de Florence dans les yeux de Laura

Dimanche 24 octobre

-Florence – 16h

Une main me secouait l’épaule afin de me sortir de mon sommeil. À contrecœur, j’ouvrais les yeux pour voir une hôtesse de l’air qui me regardait, agacée. J’étais la dernière dans l’avion. Je sortis rapidement afin de rejoindre la foule de passager qui attendait les bagages. Une fois que je les eu récupéré, je sortis précipitamment, sans faire attention à une jeune fille que je bousculais violemment. Je l’aidais à se relever et m’excusais avant de repartir de plus belle.

Je rejoignis mon hôtel à pied et me dépêchais de récupérer ma chambre. Je m’allongeai sur mon lit et m’endormais rapidement

Lundi 25 octobre

-Florence- 11h
J’émergeai lentement de mon sommeil réparateur. J’avais profité de la veille pour faire un petit tour dans Florence et faire un point sur mon programme des jours suivants. Aujourd’hui, j’étais invitée à l’avant première du festival du film. Je jetais un coup d’œil à l’heure et paniquais. Il était déjà 11 heure ! Je devais être là-bas à 11 h 30 et je ne savais absolument pas où je devais aller !

-11h45

J’arrivais en courant à l’avant-première tout en essayant de ne pas me faire remarquer. Je me frayais un passage parmi la foule en brandissant fièrement ma carte de reporter. Je prenais quelques photos au passage et prenait quelques notes sur l’événement.

-18h

Ponte vecchioJe déambulais sur le Ponte Vecchio regardant avec envie les nombreuses bijouteries. Il était ici, impossible de savoir que l’on était sur un pont. En effet, les deux côtés de la rue étaient remplies de boutiques de luxe et rien ne laissait paraître la présence d’eau sous mes pieds. L’avant-première s’était relativement bien passée et j’étais assez contente de moi. Le lendemain serait une journée purement touristique, pour mon plus grand plaisir.

-20h

Après un long moment de lèche-vitrine dans les rues de Florences, je m’arrêtais à un petit restaurant au nom aussi long que beau, l’Amici di Ponte Vecchio Da Stefano. Je commençais par une pizza qui se révéla succulente et finissait par un superbe tiramisu. Je me relevai prestement et sentis tout le poids de mon repas tomber lourdement dans mon estomac et regrettai d’avoir eu les yeux plus gros que le ventre. Je rentrai à l’hôtel aussi vite que ma fatigue me le permettait et me couchai au plus vite.

Mardi 26 octobre

-Florence- 7h

J’arrivais aux abords du musée « Galeria Palatina », mon appareil photo en main et fin prête pour admirer les fabuleux tableaux et sculpture dont il regorge. Ce musée était constitué de 19 salles, dont la plupart portaient le nom d’une divinité. Toutes ces œuvres avaient été entreposées ici par la famille Médicis et par la dynastie Lorraine dans un but purement décoratif. Je raffolais de ce genre de musée et, ici, mon plaisir n’était pas en reste.

-14h

BasiliqueJe prenais rapidement un sandwich avant de me diriger vers la basilique « Santo Spirito » qui est une des principales églises d’Italie et passai le reste de mon après-midi dans la Galleria del costume. Cette galerie qui se trouve dans le bâtiment de la Meridiana du Palais Pitti expose des vêtements historiques et des accessoires du 18è siècle à aujourd’hui. Je m’arrêtais devant une robe bustier noir du 20è siècle, émerveillée par la finesse des détails.

-18h

Une fois sortie, je décidais de prendre un cappuccino au Caffè della Galleria. Après cela , je partis faire un tour des points de vue aux alentours afin de prendre quelques photos. Je m’arrêtais tout d’abord au Frescobaldi Palace puis au Guicciardini Palace et finissait au House of Bianca Cappello.House of Bianca Cappello

Un bruit venant de mon estomac me rappela l’heure et je filais rapidement vers un restaurant que j’avais aperçu, L’ Osteria santo spirito et prenait un plat de spaghettis absolument divin. Les spaghettis Italiens n’avaient décidément rien a voir ! Une fois repue, je rentrais dans mon hôtel et préparais mes affaires pour le grand départ de demain.


Mercredi 27 octobre

-Avion- 9h

Je me détendais sur mon siège et grimaçais au goût du cappuccino que j’avais commandé, je m’étais visiblement habituée aux saveurs italienne et le retour à la réalité était assez compliqué.

Je fis le point sur ce que m’avait appris ce voyage. La situation économique s’était visiblement améliorée bien que mon point de vue ne soit pas forcément objectif au vu la richesse de la Toscane par rapport à d’autres régions

Compétences

Posté le

décembre 16, 2015

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *