20 Mars 2017,

20 Mars 2017,

Aujourd’hui notre analyse va porter sur une chanson de Rémi Ranguin plus connu sous le nom de Colonel Reyel. Son style musical fait parti de la variété

française ainsi que du R’nb. Il a débuté sa carrière 2000 mais elle a véritablement commencée en 2008 avec un tube à succès nommé Celui suivie d’un autre titre étant Toutes les nuits. Quelques années plus tard, en 2012, Le chanteur sort une musique en hommage aux jeunes mamans à titre de soutient. Il s’agit d’Aurélie tiré de l’album Soldat de L’Amour.

Refrain:

Aurélie n’a que 16 ans

et elle attend un enfant,
Ses amis et ses parents lui

conseillent l’avortement,

Ce refrain nous présente le contexte de l’histoire racontée. On apprend qu’une adolescente attend un enfant et que ses proches ne l’acceptent pas. Elle décrit sans doute la situation de nombreuses jeunes filles de nos jours.

Couplet 3:

Elle annonça qu’elle était enceinte de 3 mois,.
Elle ne s’attendait pas à ce qu’ils sautent de joie,
Mais elle espérait quand même qu’ils fassent preuve de bonne foie
Le moins que l’on puisse dire c’est que ce ne fut pas le cas,
Et la galère commença…

Les paroles reflètent la réalité des choses, notamment la mauvaise réaction des parents lorsqu’ils apprennent qu’elles ne peuvent plus avorter de leur plein gré. Le dernier vers de ce couplet se traduit par la difficulté de devenir mère à leur âge.

Couplet 4 :

elle a du construire très rapidement un foyer,
Faire face à ses responsabilités pour le loyer,
Trouver un travail coûte que coûte pour le payer,
Elle aura tout essayée…

Comme il l’est dit dans le précédent couplet ses proches n’ont pas fait « preuve de bonne foi » car en reprenant les paroles nous constatons que la jeune fille a dû « Faire face à ses responsabilités » seule. De plus son copain, le père de son enfant a fuit n’assumant pas les conséquences de ses actes.

Couplet 5 :

On a tous connu une fille dans le cas d’Aurélie,
Une pour qui grossesse est synonyme de délit,
Rejetée par ses amis mais surtout sa famille,
Qui n’acceptent pas qu’elle souhaite donner la vie,

Les paroles ci-dessus constituent la première partie du cinquième couplet abordant le fait que cette situation peut être fréquente et que leurs proches ne comprennent pas qu’elles veulent devenir mère. Elles sont donc rejetées et comme il l’est dit dans le second vers, pour leurs proches et elles-même la grossesse « est synonyme de délit » à leur âge.

Voila ce que je dirais si je devais donner mon avis,
Mettre un enfant au monde ne devrais pas être punis,
C’est la plus belle chose qui soit et si tu le nies,
C’est que tu n’as rien compris…

Dans cette seconde partie l’interprète exprime son opinion. Il s’adresse à tout public afin de sensibiliser contre le rejet de ces jeunes filles.

Malgré son succès cette chanson fut polémique car certains journaux l’on accusés d’être un réquisitoire contre l’avortement. Suite à cela Colonel Reyel peut être définit comme un artiste engagé car c’est l’un des premiers à avoir défendu cette cause et que ceci a été une prise de risque. Les paroles étant simples sont compréhensible pour tous.

Compétences

Posté le

mars 20, 2017

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *